Accueil, grossesse

Coronavirus :  » suivi de grossesse et le port du masque durant l’accouchement « 

Quel suivi de grossesse pendant Covid-19 ?

La Haute Autorité de Santé recommande aux femmes enceintes de passer leurs 3 examens obligatoires, même en cas de crise sanitaire. Il est d’autant plus important de veiller sur la future maman et le bébé. De plus, elle pourra poser toutes ces questions, qu’elles soient ou non liées au Covid-19. La femme enceinte peut désormais être accompagnée d’une personne, généralement le futur papa, à condition qu’elle soit à la fois masquée et respecte strictement les gestes de la barrière. Concernant les rendez-vous de suivi, la télé-consultation devrait être privilégiée. En revanche, les cours de préparation à la naissance ont repris, en nombre limité. Des professionnels de santé sont présents pour les femmes enceintes: sages-femmes, gynécologues, médecins. S’ils sont anxieux, n’hésitez pas à les contacter.

Concernant l’arrivée à la maternité, des questions sont posées, à propos du Covid-19. Le but est de savoir si l’un ou l’autre présente des symptômes. En l’absence de signes cliniques, l’accompagnateur peut séjourner pour l’accouchement et le séjour qui suit, sous certaines conditions assez strictes. Visiter la famille et les amis n’est pas autorisé. Il est possible de s’organiser pour l’hospitalisation et d’anticiper en demandant ces informations à l’avance à la maternité. Le séjour au service des naissances dure 2 jours pour un accouchement vaginal et 4 jours pour un accouchement par césarienne. Une visite à domicile avec la sage-femme est prévue pour le bébé entre le 6e et le 10e jour.

Coronavirus et grossesse : est-il possible de passer ses trois échographies de suivi ?

Pendant la grossesse, trois échographies sont obligatoires et fortement recommandées . Chacune de ces échographies a lieu au cours d’un trimestre:

Échographie T1: qui a lieu vers la 12e semaine d’aménorrhée;
Échographie T2: qui se fait entre la 2ème et la 25ème semaine d’aménorrhée;
Échographie T3: réalisée vers la 32e semaine d’aménorrhée.
L’Union nationale des gynécologues obstétriciens de France précise néanmoins que les femmes enceintes doivent se rendre seules à leur rendez-vous de suivi compte tenu de la situation actuelle et du risque élevé de transmission du coronavirus.

De plus, dans un communiqué du 17 mars 2020, la Fédération nationale des collèges de gynécologie médicale (FNCGM) invite les femmes à reporter leurs consultations non urgentes pour se concentrer sur le suivi des femmes enceintes aux dates prévues. De même, les consultations concernant le suivi régulier sont maintenues.

Enfin, la priorité sera également mise sur le terrain avec l’appui des gynécologues de la ville pour soulager les urgences gynécologiques.

Coronavirus et la préparation à l’accouchement

Les femmes enceintes gardent donc le suivi normal de leur grossesse, tout en respectant les conseils de prévention et en veillant à appliquer les mesures de barrière communiquées par le gouvernement. Cependant, les cours de préparation à l’accouchement en groupe sont annulés.

Le port du masque pendant l’accouchement

L’impression d’étouffer, de ne pas avoir su pousser correctement, d’avoir parfois raté son accouchement …

Le port d’un masque lors de l’accouchement est souhaitable sans qu’il soit imposé», il doit donc être porté si la femme est capable de le supporter. Une recommandation floue qui laisse les maternités procéder comme elles l’entendent. Selon l’enquête menée par le collectif «Stop aux violences gynécologiques et obstétricales», elle aurait été imposée à 44% des femmes.

Mais pour les gynécologues , même si le risque zéro n’existe pas, les risques de contamination par Covid-19 sont minimes lors du port d’un masque pour le soignant, associé à des lunettes: « des études ont montré que cet équipement protège le soignant à 95% des Covid-19 « .

powerfullady

sage femme
coach de vie
coach sportive
championne de natation plusieurs fois

Vous pourriez également aimer...