Accueil, grossesse

La 1 ère échographie: « DATATION DE GROSSESSE »

Quand on peut la pratiquer :

La première échographie de grossesse a lieu entre 11 SA et 13 SA + 6 jours. Elle n’est pas obligatoire mais fait partie des 3 échographies systématiquement proposées aux femmes enceintes et fortement recommandées.

Quand elle peut se dérouler ?

L’échographie du premier trimestre se fait généralement par voie abdominale. La praticienne enduit le ventre de la future maman d’eau gélifiée pour améliorer la qualité de l’image, puis déplace la sonde sur son ventre. Plus rarement et si nécessaire afin d’obtenir une exploration de qualité, la voie vaginale peut être utilisée.



L’échographie ne nécessite pas que vous ayez une vessie pleine. L’examen est indolore et l’utilisation de l’échographie est sans danger pour le fœtus. Il est conseillé de ne pas mettre de crème sur le ventre le jour de l’échographie car cela peut interférer avec la transmission de l’échographie.

Le fœtus pendant l’examen échographie :

À ce stade de la grossesse, l’utérus n’est toujours pas très gros, mais à l’intérieur, l’embryon est déjà bien développé. Il mesure entre 5 et 6 cm de la tête aux fesses, soit environ 12 cm debout, et sa tête mesure environ 2 cm de diamètre .

Cette première échographie vise à vérifier plusieurs autres paramètres:

le nombre de fœtus. S’il s’agit d’une grossesse gémellaire, le praticien déterminera s’il s’agit d’une grossesse gémellaire monochoriale (un placenta pour les deux fœtus) ou d’un bichorium (un placenta pour chaque fœtus). Ce diagnostic de chorionicité est très important car il conduit à des différences notables en termes de complications et donc de méthodes de suivi de grossesse.
la vitalité du fœtus: à ce stade de la grossesse, le bébé bouge mais la future maman ne le sent pas encore. Il agite involontairement son bras et sa jambe, s’étire, se recroqueville, se détend soudainement, saute. Son rythme cardiaque très rapide (160 à 170 battements / minute) peut être entendu à l’échographie.
morphologie: le praticien s’assurera de la présence des quatre membres, de l’estomac, de la vessie, et vérifiera les contours céphaliques et ceux de la paroi abdominale. En revanche, c’est encore trop pour détecter une éventuelle malformation morphologique. Ce sera la deuxième échographie, dite morphologique, pour le faire;
la quantité de liquide amniotique et la présence de trophoblaste;
Mesure de la clarté nucale : dans le cadre du dépistage combiné de la trisomie 21 , le praticien mesure la clarté nucale, un ronflement fin rempli de liquide à l’arrière du cou fœtal. Associée aux résultats du dosage des marqueurs sériques ( bêta-hCG libre) et de l’âge maternel, cette mesure permet de calculer un «risque combiné» (et non de poser un diagnostic) d’anomalies chromosomiques.
Concernant le sexe du bébé, à ce stade le tubercule génital, c’est-à-dire la structure qui deviendra le futur pénis ou le futur clitoris, est toujours indifférencié et ne mesure que 1 à 2 mm. Cependant, si le bébé est bien positionné, si l’échographie a lieu au bout de 12 semaines et si le praticien a de l’expérience, il est possible de déterminer le sexe du bébé en fonction de l’orientation du tubercule génital. S’il est perpendiculaire à l’axe du corps, c’est un garçon; si c’est parallèle, une fille. Mais attention: cette prédiction a une marge d’erreur. Dans les meilleures conditions, il n’est fiable qu’à 80%. Les médecins préfèrent donc généralement attendre la deuxième échographie pour annoncer le sexe du bébé aux futurs parents, s’ils souhaitent le savoir.

les problèmes qu’on peut reconnaître a la 1 ère échographie :

fausse couche: le sac embryonnaire est là mais il n’y a pas d’activité cardiaque et les mesures de l’embryon sont inférieures à la normale. Parfois, c’est un «œuf clair»: le sac gestationnel contient les membranes et le futur placenta, mais pas d’embryon. La grossesse s’est arrêtée et l’embryon ne s’est pas développé. Lors d’une fausse couche, le sac gestationnel peut s’évacuer spontanément, mais parfois ce n’est pas le cas ou de manière incomplète. Des médicaments sont ensuite prescrits pour induire des contractions et favoriser le détachement complet de l’embryon. En cas d’échec, un traitement chirurgical par aspiration (curetage) sera réalisé. Dans tous les cas, une surveillance étroite est nécessaire pour assurer l’évacuation complète du produit de grossesse.
Grossesse extra-utérine : l’ovule ne s’est pas implanté dans l’utérus mais dans la trompe en raison d’un trouble de migration ou d’implantation. La GEU se manifeste généralement tôt dans le processus par des douleurs et des saignements abdominaux inférieurs latéraux, mais parfois elle est découverte fortuitement lors de la première échographie. La GEU peut évoluer vers une expulsion spontanée, une stagnation ou une croissance, avec un risque de rupture du sac gestationnel pouvant endommager le tube. La surveillance par des tests sanguins pour mesurer l’hormone bêta-hcg, des examens cliniques et des échographies permettent de suivre le développement de la GEU. S’il n’est pas à un stade avancé, le traitement par méthotrexate est généralement suffisant pour provoquer l’expulsion du sac gestationnel. S’il est avancé, un traitement chirurgical par laparoscopie est effectué pour retirer le sac gestationnel, et parfois le tube s’il a été endommagé.
Une clarté nucale supérieure à la normale est souvent observée chez les bébés atteints du syndrome de Down, mais cette mesure doit être incluse dans le dépistage combiné du syndrome de Down en tenant compte de l’âge maternel et des dosages des marqueurs sériques. En cas de résultat final combiné supérieur à 1/250, nous proposerons d’établir un caryotype, par biopsie trophoblastique ou amniocentèse.

powerfullady

sage femme
coach de vie
coach sportive
championne de natation plusieurs fois

Vous pourriez également aimer...