Accueil, grossesse

LES BESOINS NUTRITIONNELS DE LA FEMME ENCEINTE :

LES BESOINS NUTRITIONELS DE LA FEMME ENCEINTE :

INTRODUCTION

1.       Importance d’une alimentation équilibrée et diversifiée.



2.        Dépistage des situations à risque de carence d’apports : niveau socio-économique défavorisé, alcoolo-tabagisme. régime végétarien, régions. peu ensoleillées (vitamine D). certains antécédents (anomalies de fermeture du tube neural) ou pathologies (épilepsie traitée, syndromes de malabsorption).

3.       Cependant, il faut savoir que. dès les 2 éme trimestres de grossesse, le métabolisme maternel s’adapte physiologiquement à l’augmentation des besoins : augmentation spontanée de la consommation alimentaire, augmentation de l’absorption intestinale du fer et du calcium.

 . APPORTS RECOMMANDES

 2000 kcal par jour.

 Ration énergétique équilibrée : glucides (50 %), lipides (30 %) et protéines (20 %).

 Répartition de la ration calorique sur 3 repas avec 1 ou 2 collations.

 Pas de grignotage entre les repas.

Alimentation diversifiée apportant du calcium (laitages).

de l’iode (lait, poisson, œufs, sel enrichi).

Du fer (viande, poissons, céréales), de la vitamine C (fruits, légumes) et de l’acide folique (légumes verts, œufs).

Apports journaliers recommandés : 20 mg! jour.

 Prévalence importante des anémies ferriprives lors du 3 par une Hb < 11 g/dl (du fait de l’augmentation du volume plasmatique pendant la grossesse).



En cas d’anémie ferriprive sévère (< 7 g/dl) risques d’accouchement prématuré et d’hypotrophie néonatale x 3.

CALCIUM :

Apport calcique conseillé d’environ 1g / jour: une alimentation équilibrée associée à l’augmentation physiologique de l’absorption intestinale do calcium dès le début de la grossesse suffît a couvrir les besoins en calcium, Supplémentation systématique non recommandée, mais seulement en cas de carence alimentaire (régime pauvre en laitages).

ACIDE FOLIQUE (VIT B9)

 Besoins accrus pendant la grossesse (400 à 800 g/1) rarement compensés par l’alimentation (légumes verts +++). Un déficit en acide folique augmente le risque de retard de croissance intra- utérin, d’accouchement prématuré, de malformations (défaut de fermeture du tube neural spina bifida, encéphalite, anencéphalie], fentes labio- palatines)

SUPPLEMENTATION SYSTEMATIQUE EN ACIDE FOLIQUE dès qu’une grossesse est envisagée, au moins 4 semaines avant la conception, jusqu’à 8 semaines après: 0,4 mg pour les femmes sans antécédents particuliers. 5 mg/ pour les femmes à risque élevés (antécédents d’anomalies de fermeture du tube neural, traitement antiépileptique, alcoolisme, tabagisme, grossesses multiples.

IODE :

 Au cours de la grossesse et de la lactation, les besoins en iode sont augmentés de 50 pg/jour, avec des besoins journaliers estimés entre 150 et 200 g /jour – Intérêt d’une alimentation riche en lode (lait, poisson, œufs, utilisation d’un sel enrichi en iode).

VITAMINE D

L’alimentation mamelle est souvent pauvre en Vitamine D. Sous les climats peu |ensoleillés de la France, la majorité des nouveau-nés sont carences (surtout quand la grossesse se termine pendant l’hiver ou au début du printemps), avec un VITAMINE D risque d’hypocalcémie néonatale.

VITAMINE K

 De nombreux médicaments interfèrent avec l’absorption et l’efficacité de la vitamine K comme les inducteurs enzymatiques (carbamazépine, phénytoine, VITAMINE K phénobarbital) ou les traitements antituberculeux.

FLUOR

L’efficacité de la prévention des caries par l’administration systématique de fluor dès la naissance et jusqu’à 12 ans minimum, est parfaitement démontrée et donc recommandée. Cependant, i n’existe actuellement aucune preuve que l’administration de fluor à la mère pendant la grossesse apporte un supplémentaire pour les dents de son  bébé.

APPORTS HYDRIQUES

 Importance d’une bonne hydratation au cours de la grossesse pour éviter les infections ou une lithiase urinaire 1,5 à 2 litres d’eau par jour.

 A SAVOIR :

LA PRISE DE POIDS PENDANT LA GROSSESSE

 500 g par mois au ter trimestre.

1 kg par mois au 2e trimestre.

 2 kg par mois au 3e trimestre.

 9 à 12 kg sur l’ensemble de la grossesse.

 En cas de prise de poids excessive, penser a  rechercher un diabète gestationnel.

pour plus d’articles cliquez ici

powerfullady

sage femme
coach de vie
coach sportive
championne de natation plusieurs fois

Vous pourriez également aimer...