Accueil, maman

Suivi de l’article précédent :

SYNDROME DE BABY BLUES

Les facteurs de risque:

Plusieurs facteurs peuvent déclencher une dépression post-partum. Qu’elle soit biologique (changements hormonaux), psychologique et / ou sociale, c’est précisément leur corrélation qui fait apparaître la dépression post-partum.

Une vulnérabilité et une fragilité préexistantes favoriseraient l’apparition d’une dépression post-partum. Ainsi, les femmes qui ont vécu un épisode dépressif au cours de leur vie ou pendant leur grossesse sont plus à risque que les autres.

Ce n’est pas parce que vous avez eu une dépression post-partum avec votre premier enfant qu’il y aura une dépression post-partum avec votre deuxième. En revanche, les mères qui ont déjà accouché sans souffrir de PPD pourraient néanmoins en souffrir après la naissance de leur dernier enfant.

les traitements

Un traitement approprié doit être mis en place. Si la dépression post-partum n’est pas traitée, les symptômes peuvent durer jusqu’à deux ans.

Un traitement avec des antidépresseurs sera envisagé. En cas d’allaitement, les antidépresseurs tricycliques doivent être privilégiés car leurs effets délétères et toxiques sur l’enfant sont très faibles voire inexistants.

les papa aussi

Récemment, des études ont montré que les hommes peuvent également souffrir de dépression post-partum.

Environ 25% d’entre eux présentent des symptômes de dépression dans les 3 à 6 mois suivant l’accouchement, contre seulement 7% au cours des 3 premiers mois.

Les pères seraient plus à risque d’avoir un épisode dépressif si leur partenaire souffre de dépression post-partum.

powerfullady

sage femme
coach de vie
coach sportive
championne de natation plusieurs fois

Vous pourriez également aimer...